communaute-image02

Notre père fondateur, Michel-Marie de la Croix
Photo : collection du monastère.

Le 8 juin 1980 l’abbé Michel Verret (1939-1997), prêtre du diocèse de la ville de Québec, au Canada, fondait la fraternité monastique des Petits frères de la Croix. L’émergence de cette nouvelle communauté résultait d’un long cheminement de notre père fondateur, qui portait le nom religieux de petit frère Michel-Marie de la Croix, au contact de l’Eucharistie et des écrits du bienheureux Charles de Foucauld.

À ses débuts, notre communauté s’est établie à Valcartier mais les locaux devinrent rapidement exigus. En 1985, elle prit possession de l’ancien noviciat des Frères maristes, à Saint-Augustin-de-Desmaures, près de Québec. Mais notre fondateur, inspiré par Charles de Foucauld, rêvait de nous voir installés dans un lieu isolé, propice à une vie de prière et de contemplation dans le silence et la solitude.

C’est ainsi qu’en 1991, la communauté emménageait dans un tout nouveau bâtiment, le Monastère de la Croix glorieuse, situé à Sainte-Agnès de Charlevoix maintenant fusionnée avec la municipalité de La Malbaie. Elle y poursuit depuis son charisme de vie monastique dans la tradition spirituelle du petit frère Charles de Foucauld, avec un accent particulier sur le rapprochement des «deux poumons de l’Église catholique» : le latin et le byzantin.

 

Avant la fondation : le parcours de Michel Verret 

  

LES DÉBUTS (1980-1991)

Le 8 juin 1980, la communauté fraîchement éclose aménage ainsi dans une partie d’une résidence des Frères maristes, à Valcartier, près de Québec.  Le père Michel agit à la fois comme chef d’orchestre et homme à tout faire, allant de l’accompagnement religieux des futurs moines aux différentes démarches pour assurer la survie matérielle de la communauté.

En savoir plus

DEPUIS 1991, DANS CHARLEVOIX

Le 13 juillet 1991, la communauté emménage enfin dans le monastère de la Croix glorieuse. Il aura fallu beaucoup de courage et d’audace au père Michel-Marie de la Croix pour suivre l’inspiration du l’Esprit-Saint en entreprenant, à cette époque, un tel projet qui mobilisa toutes ses énergies pendant plusieurs années. 

En savoir plus